Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(9 janvier 2013)

Sous le signe du calmar

C’est une question qui revient bien souvent et sur bien des lèvres : peut-on encore découvrir de nouvelles choses aujourd’hui ?

Terres, pays, peuples, remèdes et même vaccins, la science main dans la main avec l’industrie semble avoir progressé si vite, si loin, si fort, qu’en fermant l’œil à demi on pourrait croire qu’on y est dans ce monde parfait.

Que nous manque-t-il ? Un remède au cancer ? Mais il apparaît de plus en plus et dans de plus en plus de lieux autorisés que la santé commencerait dans notre assiette. De nouveaux gadgets ? Même si la société de consommation devait finit maintenant, il y en aurait encore quelques milliers de tonnes à disposition. Un peu de paix, d’égalité, de justice et de nourritures mieux réparties ? Mmmmoui, mais au fond, on vit bien sans, non ?

Rien, bien confits de confort que nous sommes, il ne manque rien. Mais à d’autres bien entendu il manque à peu près tout mais, bof, là encore, on vit bien sans, non ? Donc que découvrir ?
Une découverte, c’est une envie d’aller chercher quelque chose. Alors aux blasés et partisans du tout est fichu, LaSeiche entend bien continuer à trier et éclairer diverses découvertes... dans les domaines vitaux de la pensée, de l’action, des relations, des cultures et agricultures, médecines et initiatives, car il y a à mon avis TOUT ou presque à découvrir et nous sommes loin d’avoir fini d’ôter les poutres qui nous déforment la vision.

Et je me sens moins seule depuis cette formidable découverte qui réjouira les poètes, les aventuriers et les scientifiques : l’existence du kraken est confirmée !

Eh oui, ce n’était pas une fable, le calmar géant existe même si au pays des céphalopodes, on le sait depuis longtemps. Mais des humains l’ont "découvert" donc on peut maintenant le mesurer, le cataloguer, l’analyser et dire qu’il existe. Tandis que lui, ô bienheureux Architeuthis, vit dans ses abysses, ignorant de notre monde parfait.

Si parfait que nous n’avons pas encore trouvé comment mesurer la profondeur de notre bêtise et notre degré d’irrationalité face à la crise du vivant que nous sommes en train de traverser.

Il y a une dizaine d’années déjà : "On estime qu’entre cinquante et trois cents espèces végétales et animales s’éteignent chaque jour" (source Monde Diplo).






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?