Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(11 avril 2012)

Maxi lobby

En fait, j’ai commencé La Seiche parce que j’étais en colère.
En colère et motivée.
J’en avais marre du système et marre de la déprime ambiante.
Je venais de terminer la formidable trilogie des Fils de la Terre au fin fond de mon cher Limousin qui fut une belle étape de vie.
Et je me demandais ce que les ados curieux de bio et d’alternatives avaient à se mettre sous la dent de leur désir de changement puisque de "demain c’est eux" comme diraient les publicitaires.
Après un tour d’horizon, pas grand-chose. J’écrivis donc de ma plus belle plume un article que je proposais à différents "supports pour ados" qui, tous refusèrent en chœur au motif que le sujet intéressait peu les ados.
Et oui, dans la presse généraliste ado vous êtes censés vous contenter de penser à éteindre la lumière ou trier vos déchets sans qu’on vous invite jamais à creuser, à questionner votre vision et le système de valeurs dans lequel vous évoluez.
Ah bon ? Ben oui.

Tout ça, je veux dire ce non-événement de ma microscopique vie, se passe sur fond d’entrée des OGM dans l’UE, de scepticisme concernant la réalité du pic pétrolier (souvenez-vous, il y a deux ans seulement, personne n’y croyait), de multiplication des scandales sanitaires, de campagne de vaccinations bidons et autres Grenelle de l’environnement tout aussi pipeau, etc., etc.
C’est alors que la moutarde au nez me monta mais alors bien comme il faut et donc action > réaction : laseiche, allez on y va !
Oui j’étais déjà bien dans la marmite, oui je m’occupais déjà d’énergie solaire, de droits de l’homme et tout et tout mais bon, c’est comme ça.
D’un simple article il y a deux ans j’en suis arrivée à ce site : mon lobby personnel d’alternatives fiables sur tous les fronts de France et de Navarre.
D’un coup, je mesure rétrospectivement l’ampleur de la tâche, l’intensité de ma colère et la détermination de ma motivation de départ. Et ce n’est qu’un début...

Me voici donc devenue une lobbyiste des valeurs auxquelles je crois et qui me semblent être le socle d’une humanité digne de ce nom. A lire, le très récent ouvrage "L’écologie en 600 dates" édité par la revue S !lence et Le Passager clandestin, les révoltes des années 1970 ne sont pas mortes, loin de là, je ne suis pas la seule - évidemment - mais j’en reparlerai très vite.
Et les ados dans tout ça ?
Je pense à eux à chaque article, à ce désarroi, à la confusion aussi dans laquelle ils peuvent se trouver face à leur envie souvent si grande de "faire autrement". Je n’ai pas eu envie de faire un site "pour" les ados avec un habillage, un style, un look attractif, j’ai juste eu envie de faire un site vrai parce que c’est à ces âges ce qu’on cherche le plus ardemment, non ?






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?