Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(4 avril 2013)

La 3e révolution sera... quoi ?

A en croire Malraux, elle sera spirituelle et c’est le meilleur que je lui souhaite.

A en croire Jeremy Rifkin, sorte de prophète du changement de société, elle sera industrielle, latérale et énergétique.

Si vous ne connaissez pas Mr Rifkin, je vous suggère de parcourir sa page Wikipedia, c’est une sorte de Mr 100 000 Volts, un homme influent dont les idées sont adoptées par nombre d’institutions, dont l’Union Européenne.

A commencer par cette 3e révolution censée "répondre à long terme au triple défi d’une crise économique mondiale, de la sécurité énergétique et du changement climatique". Mazette.

Etant moi-même actrice du changement du côté du solaire thermique, c’est peu dire que j’étais curieuse de découvrir les idées directrices de cet homme d’influence. Et je n’ai pas été déçue du voyage tout au long de ces quelques 400 pages !

Son coup de génie et d’identifier, et de dire, à quel point l’humanité a besoin d’un nouveau récit, d’une perspective positive à laquelle s’identifier pour continuer son évolution en évitant, si possible, l’auto-destruction vers laquelle nous tendons dangeureusement actuellement.

D’une lecture claire, fluide, l’ouvrage est très bien structuré, avec un sens du rythme très américain (bravo les traducteurs), et on plonge dans la vision d’un monde futur où la société n’est plus prédatrice mais structurante, où le travail retrouve enfin tout son sens et où la créativité est une valeur sûre. Les pays du Sud ne font partie du récit qu’à la toute fin, et c’est un peu gênant mais on est en droit de penser qu’il s’agit d’une tactique de mise en place rapide de la 3e révolution industrielle par les pays riches et dont les pays moins riches bénéficieront en retour sans aucun doute.

Mon pépé appelait ça des utopies. Aujourd’hui, ça s’appelle l’avenir et cette vision, appuyée par la coopération des milliers de collaborateurs de Rifkin à travers le monde, s’articule essentiellement autour de deux idées fortes : la suppression des fonctionnements hiérarchiques et centralisés doublée d’un apprentissage actif de la coopération. Miam !

Si vous n’avez pas le temps de lire le livre, cet entretien avec Mr Rifkin le résume bien.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?