Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(2 octobre 2013)

Une petite tranche de lard ?

A Barcelone, ce 2 octobre, une assiette de chair fraîche proposée par Anima Naturalis pour ouvrir les esprits à la cruauté du sort fait aux animaux comestibles...
Cruauté industrielle à laquelle le végétarisme est une réponse possible.
C’est la mienne pour tout un tas de raisons mais le boycott de la viande industrielle au profit d’une viande locale en est une autre.

Et tenez, prenez le lait de vache par exemple dont on nous dit qu’il ne serait pas très digeste pour le petit humain, et encore moins pour l’adulte... Pour avoir du lait de vache en quantité, il faut que maman vache soit enceinte - comme maman humaine - et qu’elle ait son petit à allaiter. Sauf que le petit, on le lui enlève illico quelques jours après la naissance pour le transformer en escalope pendant qu’on lui pique son lait pour faire de bons yaourts. Et quelques semaines après, on l’insémine la brave, et ça repart. Sympa, non ?

Tout ça pour quoi ? Pour renforcer le calcium de nos os... Mais alors pourquoi les pays les plus consommateurs de produits laitiers ont-ils les taux les plus élevés d’osthéoporose ? Quelques bonnes réponses de Benjamin Dariouch (je vous reparle bientôt de ce gars super).

Bref, ceci pour faire suite (et faim) au billet précédent et au Paris Vegan day... A quand un France Vegan day ?

Je vous laisse avec quelques infos sur le lait de vache et quelques chiffres aussi.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?