Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(25 février 2014)

Bhopal pour mémoire

On vit une époque formidable mais pas marrante.

Tandis qu’un rapport de la Commission Européenne informe très officiellement sur la contamination sans précédent générée par la catastrophe de Fukushima (ici, en anglais) — et sur l’incompétence et l’avidité de Tepco —, voici un autre grain à moudre.

Bhopal a été une catastrophe industrielle et humaine inouïe. En 1984, en une nuit, des tonnes de pesticide produit là par Union Carbide - revendu plus tard à Dow-Chemicals - ont tué plus de 3500 personnes, auxquelles il faut ajouter quelque 20 000 autres décès par la suite. A ce jour le site de la ville n’est pas nettoyé (voir ce documentaire limpide de 15min) et les responsables ne sont pas en prison. Mais aujourd’hui en Inde, Dow poursuit en justice ceux qui veulent la justice (ici). C’est fou.

En contre-point, voici un petit extrait d’une conférence des Yes Men donnée en 2004, pour "les 20 ans de Bhopal". Les Yes Men sont deux comiques activistes qui mettent en boîte le cynisme et, disons-le tout net, la folie totale de ces énormes compagnies que rien n’arrête. Ici, ils ont très sérieusement présenté un soit-disant logiciel capable de gérer le risque humain. Le faux conférencier "souligne ainsi les leçons que Dow-Chemicals a su tirer de l’accident de Bhopal : au lieu d’éviter qu’une telle catastrophe ne se reproduise, mieux vaut faire en sorte qu’elle rapporte beaucoup d’argent la prochaine fois. De nombreux hauts-financiers lui demandent à la fin comment acheter ce logiciel..." (source).






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?