Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(2 décembre 2012)

Avons-nous assez consommé ? Les cadeaux de Noël 2012.

J’avoue que j’ai du mal à comprendre les râleurs et les râleuses de Noël. Après tout, personne ne vous impose rien et surtout pas de le faire à contre-coeur, et encore moins de vous soumettre à la frénésie du dernier i-truc ou a-pod.

C’est tout de même un sacré moment une belle fête de famille chaleureuse... même si films et romans ces dernières années nous ont plutôt présenté des familles carnages et règlements de compte... y en a marre ! C’est bon de ressentir la chaleur des siens, de voir encore une fois à quelle point la famille est une mini-société où il est possible de faire très concrètement des expériences de don, de solidarité et de communication non-violente puisqu’il faut bien commencer quelque part, non ?

Je ne me souviens plus où j’ai lu cette phrase si juste d’Alain Hervé, "la décroissance n’est que la fin du gaspillage"... Avons-nous assez gaspillé ? Alors voilà, soit vous assumez complètement en considérant que l’amour, le gîte et le couvert sont des cadeaux suffisants, soit vous avez vraiment très envie de faire un présent, d’offrir "le" truc qui manque à vos aimés... Mais par pitié, plus de cadeau pour rien, juste parce qu’il faut...

Si vous manquez d’idée pour des présents qui ont vraiment du sens, en voici quelques-unes !

En quête de héros ? Nous avons pu en découvrir trois ensemble cette année, et pas des moindres, grâce à d’excellentes biographies qui valent tous les coach et toutes les pilules bonheur du monde ! Hadar El Ali au Sénégal, Vandana Shiva en Inde et Paul Watson sur tous les océans.

Plus discrète en héroïsme quotidien mais rudement efficace pour ce qui est de la prise d’autonomie, Annie-Jeanne Bertrand vient de faire paraître un précieux manuel, L’autonomie au quotidien, aux éditions de Terran. Basées dans un coin des Pyrénées que je chéris, ces éditions n’éditent que des bons livres, alors pourquoi se priver ? D’autant que celui-ci, d’une grande simplicité, est un bijou. Conçu comme un grand cahier prêté par votre copine, y sont détaillés tous les trucs et astuces d’Annie-Jeanne pour faire tout (ou presque) vous-mêmes.

Côté inspiration, vous pouvez en faire plonger plus d’un dans le court et très poétique Merci la Terre ! ou, s’il s’agit de gros lecteurs, dans l’ouvrage collectif Un nouveau monde en marche. Côté DVD, foncez sur Jon face aux vents, un documentaire unanimement apprécié sur un éleveur de rennes du grand nord de l’Europe. Où tradition et modernité doivent composer avec des effets très visibles du réchauffement climatique. Pour les Fêtes, il y a une offre spéciale jusqu’au 24 décembre.

Pour rester dans la splendeur de la nature et découvrir un dialogue passionnant entre un scientifique et une chevrière que tout inspire, il faut faire connaître le beau livre Formes de nature encore et encore !

Pour les petits frères et petites sœurs, La fête de la tomate, tout récemment parue à l’École des loisirs, est une petite merveille de simplicité. Hana recueille un plant de tomates, l’arrose, s’en occupe et finit par le planter dans le potager de sa grand-mère... Une histoire simple, des dessins tendres et vraiment beaux.
Je vous recommande également L’arbre généreux - une histoire poignante de l’humain racontée avec très peu de mots.
Et puis, parce que l’écologie et la recherche d’équilibre qui va avec ce n’est pas que dans la tête, mettez-vous au yoga pour enfants... Des explications claires et ludiques et un très bon CD pour accompagner l’expérience. Enfin, si votre bourse est plate, plate, plate, léger et bien dans l’air du temps, avec des dessins très attachants, on peut faire connaître et suivre gra-tui-tement les jolies aventures de Slowly .

Si vous avez des parents et grands-parents qui résistent encore et toujours à l’envahisseur vert, offrez-leur d’excellents essais : L’or noir du Nigeria ou Famine au Sud, malbouffe au nord : de quoi alimenter les débats sur "l’indépendance énergétique de la France" ou "l’intérêt de la culture bio". Bonne soirée ;)

Côté BD, pas original puisqu’elle est déjà en réimpression mais vraiment réussie, La survie de l’espèce de Paul Jorion et Gregory Maklès, nous explique les fondements de l’idéologie capitaliste, ses mythes, ses croyances... et ses absurdités qui font que nous en sommes là, dans la mouise. A hurler de rire parfois, à pleurer aussi.
Côté romans, le très angoissant Silence on irradie de Christophe Léon sur ce que c’est que de vivre près d’une centrale nucléaire - surtout quand il y a un (gros) pépin technique, et Mayo, ketchup ou lait de soja... qui parle si joliment de la différence au temps de l’adolescence.

Et puisqu’on est dans la cuisine, deux perles... L’incontournable 100% végétal et gourmand , à la fois savoureux, élégant et original qui vous initie à cuisiner "tout végétal" en beauté (vous l’aurez compris j’adore ce bouquin !).
A offrir aussi, la réédition toute récente et avec photos de Sans gluten naturellement de Valérie Cupillard - une maîtresse chef de cuisine bio toutes catégories confondues dont les très bons ouvrages vous ouvrent des portes gustatives. Bref, que du bonheur pour les papilles et petites bourses !

Enfin, parce que ce que j’adore qu’on m’offre... des graines, des graines et encore des graines, à offrir en sachets par dizaines, venues de la Ferme de Sainte-Marthe, Germinance, le Jardin de Sauveterre ou encore Kokopelli.

Si vos aimé-es n’ont pas encore la main verte, pas d’hésitation : un abonnement à la nouvelle formule des 4 saisons du jardin bio les aidera à progresser. Cette revue est une institution qui vient de refaire peau neuve avec des rubriques très riches. Pour les citadins, Mon potager bio en ville (chez Terre Vivante) est une petite mine de conseils intelligents pour faire pousser ses tomates.

Pour les plus manuels, offrez-leur des stages ! Au Bec Hellouin, en Normandie, la bio ferme de l’éco-centre propose l’année prochaine 22 formations en permaculture, jardinage et maraîchage, artisanat et éco-construction. Au programme, vie des sols, jardin forestier, insectes ou jardin mandala... - des formations à partir de 14 et 16 ans. Au Sud de la France, en Ardèche, Terre et Humanisme, est pionnière avec des formations en permaculture, agro-écologie, cuisine... En revanche, avec François Couplan, tout se passe parmi les plantes : les reconnaître, les cuisiner, les infuser... Côté plantes, si vous connaissez des amoureux de la chose, j’ai aussi un très grand faible pour la belle revue Plantes et Santé

Vous pouvez aussi piocher allègrement dans les boutiques en ligne sélectionnée par LaSeiche, c’est du sûr.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?